Alphanie Midelet, doctorante UGA en finale nationale du concours MT180

on the May 13, 2022

Après une prestation saluée par le jury et le public sur la scène de l’Auditorium de la MC2 le 17 mars dernier, Alphanie Midelet doctorante à l’Université Grenoble Alpes (UGA), a convaincu le jury de la demi-finale nationale à Paris le 8 avril. Elle fait partie des 16 finalistes qui seront à la Bourse du travail à Lyon le 31 mai 2022 pour la finale nationale du concours Ma thèse en 180 secondes (MT180), organisée par le CNRS et France Universités en partenariat avec l’Université de Lyon.
Le 17 mars dernier elle remportait le 2e prix du jury, et surtout le prix du public qui lui ouvrait les portes de la demi-finale nationale à Paris les 8 et 9 avril aux côtés de Clara Laborie, doctorante au Centre d’études et de recherches appliquées à la gestion (CERAG - UGA – Grenoble INP-UGA), 1er prix du jury. Sans surprise, elle a convaincu le jury parisien avec son sujet de thèse : « Traitement du syndrome d’apnée obstructive du sommeil par pression positive continue : étude des données de télésurveillance pour comprendre l’impact des modifications du traitement et prédire les évènements aigus ».

« Dormir suffisamment ce n’est pas suffisant, dormir en respirant, oui c’est nécessaire », Alphanie commence ainsi sa présentation presque poétique de son travail de thèse. En trois minutes, elle pose le diagnostic, l’apnée du sommeil, explique la pathologie et son traitement. « Avec une machine qui envoie de l’air, plus jamais d’apnée, si tout est bien réglé ». Dans sa thèse, à la croisée des chemins entre intelligence artificielle et santé, elle analyse les données de télésurveillance issues d’appareils à pression positive continue utilisés pour le traitement du syndrome d'apnée obstructive du sommeil. Son objectif : développer des systèmes d’alerte en temps-réel pour la détection d’évènements aigus pouvant conduire à des pathologies plus graves telles que la crise cardiaque.

Alphanie est doctorante en data science au sein de l'entreprise Probayes et du Laboratoire hypoxie et physiopathologies cardiovasculaires et respiratoires (HP2 - Inserm, UGA), dans le cadre d'une collaboration avec le MIAI (Multidisciplinary Institute of Artificial Intelligence) de Grenoble et le Cross-disciplinary program LIFE (is MaDE of ChoiCes) de l’Idex Université Grenoble Alpes. Elle effectue sa thèse à l’École doctorale Ingénierie pour la santé, la Cognition et l'Environnement (EDISCE) de l’UGA.
 

Revoir sa prestation lors de la Finale Académie de Grenoble

Published on May 13, 2022