Axe 4 : IA et société

L’intelligence artificielle offre de grandes possibilités d'élaborer des solutions novatrices pour améliorer la vie des gens et leur environnement social. L'intégration de l'IA dans la société affecte la plupart des domaines de la vie privée et de la vie sociale, aux niveaux collectif comme individuel. En réponse, les individus, les groupes et les institutions mettent en œuvre des processus réglementaires pour traiter les risques réels ou imaginaires résultant de l'IA. Pour éviter à la fois les scénarios catastrophe et les dangers de la cécité volontaire, les spécialistes des sciences sociales et de l'informatique doivent unir leurs forces pour mener des recherches sur l'impact réel de l'IA sur la société. De plus, la régulation raisonnée de l'intelligence artificielle nécessite non seulement une compréhension des algorithmes et des technologies, mais également une étude de la valeur sociale et du sens que les utilisateurs leur attribuent ainsi que la compréhension de la société dans laquelle ils sont déployés. Grenoble est particulièrement bien préparée à relever ce défi. Depuis plusieurs années, Univ. Grenoble Alpes a favorisé le développement des sciences humaines et sociales, en encourageant les travaux interdisciplinaires dans le domaine numérique. Notre objectif au sein de MIAI est de construire sur ces fondations et de changer d’échelle en mettant en œuvre deux programmes : l'intégration de l’IA dans la société et la régulation de l'IA par la société.

Réglementation de l'IA

Les aspects éthiques et juridiques de l'intelligence artificielle sont essentiels pour les droits des citoyens et parfois même pour leur vie et leur intégrité physique, comme dans le cas des systèmes d'armes autonomes. Un premier axe de recherche consistera à clarifier comment la réglementation peut soutenir l'innovation éthique sans que l'arsenal juridique devienne un obstacle au développement de l'IA. Un autre axe de recherche consistera à utiliser la réflexivité qui caractérise l’approche philosophique pour définir les valeurs fondamentales qui sous-tendent une IA équilibrée et non biaisée (race, genre, classe). Une équipe interdisciplinaire d'experts en droit, économie, informatique des données, éthique, philosophie politique, philosophie du droit et philosophie de la cognition se penchera sur ces deux questions.

  • Legal and regulatory implications of artificial intelligence - Christakis
  • Ethics and AI - Ménissier

Intégration de l'IA dans la société

L'impact sociétal de l' « algorithmic turn » ne peut pas être correctement examiné si l'IA est considérée comme un facteur externe à la société («une révolution») plutôt que comme un processus de changement profondément enraciné dans les activités et les contraintes de la vie réelle. Tel est le défi de ce programme, qui associera des approches de l’IA (exploration de données, apprentissage automatique, expérience de plate-forme) et des méthodes typiques des sciences sociales (entretiens, expérience de laboratoire) pour observer l’intégration de l’IA dans différents contextes sociaux, économiques et professionnels (dans une entreprise, un magasin, une école, le système judiciaire, etc.) et proposer des algorithmes pouvant s’adapter à ces conditions évolutives.

  • Contextual Recommendations in Action - Bridging AI and Real-Life Economics - Amer-Yahia
  • Algorithmic society - Bastin